Table Régionale des Organismes communautaires du Nord-du-Québec
Introduction
 
L'organisme
 
L'équipe
 
Nous joindre
 
 
   
Mobilisation régionale - 26 février 2015
2015-03-03

 Dans le cadre d’une semaine nationale d’actions contre l’austérité, appelée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, une vigile aux chandelles s’est déroulée à Chibougamau, le 26 février dernier. Le Collectif Refusons l’austérité et les membres de la Table régionale des organismes communautaires du Nord-du-Québec (TROC-10) ont lancé un message clair au gouvernement.

Le froid mordant n’aura pas eu raison des participants à cette mobilisation. En effet, c’est plus de 150 personnes qui se sont réunies sous les -30 degrés afin de dénoncer les mesures d’austérité du gouvernement Couillard. Dans la foule, des personnes handicapées, des aînées, des familles, des groupes communautaires et des associations syndicales, des gens de Villebois, Val-Paradis, Beaucanon, Matagami, Lebel-sur-Quévillon et Chapais qui ont bravé les kilomètres les séparant de Chibougamau afin de dénoncer l’ensemble des mesures actuelles qui détruisent peu à peu le filet social.

« Le gouvernement coupe en sécurité alimentaire, en santé publique, dans les programmes d'aide sociale et d'aide à l’emploi, dans l'éducation, la santé, le développement local, en environnement, en logement, en culture, dans les services aux personnes ayant des limitations fonctionnelles, en transport, et il augmente les tarifs d'électricité et des services de garde. Tous les secteurs sont touchés, » rappelle Julie Martin, directrice de la TROC-10, une des organisations qui soutenait la mobilisation. Selon celle-ci, les coupes tous azimuts, auxquelles s’ajoutent les hausses de tarifs notamment dans les services de gardes et d’hydroélectricité, ont des conséquences désastreuses et inacceptables sur la population qui fait face à une détérioration de ses conditions de vie. De plus, près de la moitié des organismes communautaires du Nord-du-Québec doivent fermer leur porte de façon périodique due à un manque de financement. «Ce sont les services offerts à la population qui sont atteints ainsi que l’assurance-emploi pour les employé(e)s qui occupent ces organismes.»

À quelques semaines du prochain budget du gouvernement Couillard, les groupes sociaux de la région du Nord-du-Québec, comme ceux de partout au Québec demanderont au gouvernement et au député d’Ungava monsieur Jean Boucher d’aller chercher d’autres sources de revenus chez les grandes entreprises et les mieux nantis au lieu de couper dans le filet social. «Les services publics sont essentiels au développement de la région pour qu’elle puisse grandir et que les personnes qui y habitent se sentent respectées.» lance Jacynthe Boutin, agente de liaison pour la TROC-10.











<< Retour


      
Testez-vos connaissances en répondant à l'un de nos miniQuiz


2800 organismes, 22 000 travailleuses et travailleurs et plus de 2 millions de personnes rejointes chaque année: les organismes communautaires font partie intégrante de notre paysage social québécois.

Les organismes communautaires en santé et services sociaux sont des acteurs incontournables pour l’amélioration de la qualité de vie des gens et des communautés. Ils sont des milieux permettant l’affirmation et le développement de l’exercice de citoyenneté des individus. Ils œuvrent auprès des jeunes, des femmes, des hommes, des familles, des personnes âgées, handicapées, itinérantes, immigrantes, en perte d’autonomie, sidéennes, déficientes intellectuelles, vivant des problèmes en santé mentale ou physique, etc... Ils travaillent à construire une société juste et équitable.

Les organismes communautaires : une richesse collective qui vous appartient!

   TROC-10 © 2008 - 2017 Tous droits réservés
   Politique de confidentialité  |  Intranet  |  CA  |